Forum ChassePêche.org
 
PortailAccueilGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Communiqué de FQF: Dossier noir sur la réserve faunique de Matane

Aller en bas 
AuteurMessage
sam
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 1387
Localisation : Argenteuil
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Communiqué de FQF: Dossier noir sur la réserve faunique de Matane   Ven 26 Sep - 16:37

Allocution de M. Alain Cossette à la conférence de presse sur la réserve faunique de Matane
Allocution de M. Alain Cossette, directeur général
Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs

Au Québec, les réserves fauniques ont un rôle important à jouer en matière de conservation de la nature et de mise en valeur de la faune; particulièrement parce qu’elles représentent 67 000 km2 de territoires publics. Nonobstant la vocation particulière qui leur est conférée par le gouvernement, et malgré la vision populaire qui associe souvent les réserves à des parcs, celles-ci ne profitent d’aucun statut particulier de préservation.

Comme la vocation implicite de conservation de ces espaces n’est en aucune façon reconnue dans la Loi sur les forêts, les réserves fauniques subissent une exploitation pouvant conduire à une réduction marquée de leur biodiversité. Dans les faits, la foresterie actuellement pratiquée à l’intérieur des réserves n’est en aucun cas différente de celle pratiquée sur l’ensemble des territoires forestiers québécois. En d’autres mots, il n’y a aucune mesure particulière prévue pour la protection de leurs habitats fauniques ou de leur biodiversité, ce qui mène à une importante dégradation de leurs écosystèmes.

Cette constatation rend les utilisateurs très inquiets. Ces derniers assistent impuissants à la destruction des habitats par les coupes forestières et à leur profonde modification à la suite de plantations qui changent complètement les communautés végétales. La réserve de Matane est un joyau du patrimoine faunique de la province et elle est reconnue comme la cathédrale de la chasse à l’orignal. Nous assistons sans aucun recours à sa dégradation.

Pour les chasseurs et les pêcheurs, principaux utilisateurs des réserves fauniques, il apparaît important de revoir la gestion des ressources des réserves fauniques souvent partagées en plusieurs unités d’aménagement forestier. Il faut soutenir des actions visant à leur faire octroyer un statut particulier établissant sur ces territoires la gestion écosystémique et la gestion intégrée des ressources. Il est essentiel d’y augmenter la protection des habitats fauniques terrestres et aquatiques, d’y améliorer la conservation de la biodiversité et d’y faire progresser l’harmonisation des usages.

Il faut reconnaître les valeurs économiques et sociales des autres usages des réserves fauniques et reconnaître à tous les Québécois le droit de profiter de ces espaces de façon équitable. Ces reconnaissances seront assurées lorsqu’un statut particulier sera attribué aux réserves, comme par exemple celui d’aire protégée de catégorie VI, en lien avec les critères de l’Union internationale pour la conservation de la nature.



Aux yeux de la population, les réserves jouissent d’une grande notoriété. Elles sont des territoires patrimoniaux où les activités de chasse, de pêche et de villégiature devraient se pratiquer dans un contexte privilégié. Et c’est en ce sens que notre fédération demande depuis des années qu’on leur octroi ce statut particulier de conservation. À l’aube de l’adoption d’un nouveau régime forestier par le gouvernement du Québec cet aspect nous apparaît extrêmement préoccupant et il est clair que le nouveau régime forestier devra leur prévoir des règles particulières d’exploitation forestière, en accord avec leur vocation faunique distinctive.

Il ne faut pas oublier que les réserves fauniques appartiennent aux québécoises et aux québécois. Ceux-ci ont le droit de profiter équitablement de toutes leurs richesses et d’exiger du gouvernement qu’il établisse une harmonisation des usages et ce, dans la perspective de développement durable qui lui semble si chère.

http://www.fqf.qc.ca/nouvelles.php?id=451
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sam
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 1387
Localisation : Argenteuil
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Communiqué de FQF: Dossier noir sur la réserve faunique de Matane   Ven 26 Sep - 16:39

Dossier noir sur la réserve faunique de Matane : l'habitat de l'orignal en péril
Québec, le 23 septembre 2008 —— L’habitat de l’orignal en pleine réserve faunique de Matane est en péril, et cette réserve comme l’ensemble des réserves fauniques doit bénéficier à l’avenir d’un statut de protection particulier, selon Nature Québec et la Fédération québécoise des chasseurs et des pêcheurs. Dans un dossier noir réalisé par Nature Québec et rendu public aujourd’hui, il ressort que les pratiques utilisées par l’industrie forestière systématisent les coupes finales à blanc et la culture intensive d’épinettes noires. En raison de l’inertie du gouvernement, ces mauvaises pratiques détériorent à ce point les habitats fauniques qu’elles menacent à terme les populations d’orignaux et la viabilité écologique de cette réserve, sans compter une profonde altération des paysages.
En pleine saison de la chasse et à l’aube des travaux de la commission parlementaire sur la réforme du régime forestier, Nature Québec et la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs considèrent qu’il est de leur devoir de faire connaître à la population cette situation qui ne peut plus être tolérée.
« L’habitat de l’orignal est la forêt mélangée naturelle et, dans la réserve faunique de Matane, elle est en voie d’être convertie en monoculture d’épinettes noires, une espèce qui n’est pas utilisée par l’orignal. De plus, le couvert forestier qui sert d’abri à l’orignal subit des coupes abusives. Ces pratiques éliminent 80 % de la végétation feuillue utilisée par l’orignal pour s’alimenter » souligne Louis Bélanger, responsable de la commission Forêt de Nature Québec.
Pour Alain Cossette, directeur général de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, « Les chasseurs et les pêcheurs sont très inquiets devant la destruction des habitats par les coupes forestières ou par leur profonde modification à la suite de plantations d’espèces d’arbres industriellement plus rentables. La réserve de Matane demeurera-t-elle la cathédrale de la chasse à l’orignal ? ». Il apparaît très important de revoir la gestion des ressources de ces territoires et de soutenir les actions visant à favoriser la gestion intégrée des ressources et la gestion écosystémique. En ce sens, il faut accorder à ces territoires un réel statut de préservation de la faune et de la flore, tel que celui d’aire protégée de catégorie VI. « Il est essentiel d’y augmenter la protection des habitats fauniques terrestres et aquatiques, d’y améliorer la conservation de la biodiversité et d’y faire progresser l’harmonisation des usages » de poursuivre M. Cossette.
Le maintien de la qualité des habitats est d’autant plus critique que les densités d’orignaux dépassent la capacité de support de la forêt naturelle. Pour Louis Bélanger, « Les monocultures représentent une bombe à retardement. C’est la capacité de support du milieu qui est
dégradée par l’homme. En plus de mettre en péril l’orignal, ce programme de conversion de la forêt naturelle en forêt artificielle menace la viabilité écologique et la conservation de la biodiversité d’une réserve faunique. »
Des réserves qui ne réservent rien
Contrairement à la croyance populaire, malgré la vocation de conservation que leur confère la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune, les réserves fauniques du Québec ne bénéficient d’aucune mesure de protection particulière. Bien que ces territoires soient clairement voués à la protection de la faune, cette vocation de conservation n’est pas reconnue par le régime forestier du Québec. Aucune disposition de la Loi sur les forêts n’encadre cet objectif, d’où les abus que l’on constate dans la réserve faunique de Matane.
Pour Nature Québec, qui s’apprête à publier un rapport exposant les différents problèmes environnementaux auxquels font face les réserves fauniques du Québec, cette situation est inacceptable. Elle engendre une crise environnementale dans les réserves fauniques, et le cas de la réserve de Matane est particulièrement dramatique. Les pratiques adoptées par l’industrie forestière dégradent profondément l’habitat de l’orignal.
Un gouvernement passif
Rappelons que lors du Sommet sur le secteur forestier, en décembre 2007, l’un des consensus importants auquel avait adhéré l’industrie forestière était d’établir le plus vite possible un processus de gestion intégrée basé sur le principe d’obligation d’entente avec les gestionnaires des territoires fauniques. On reconnaissait également qu’un arrimage était requis entre la Loi sur les forêts et la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune. Il s’agissait notamment d’introduire dans la Loi sur les forêts l’obligation de tenir compte des objectifs de conservation de la biodiversité, de maintien de la qualité des habitats fauniques et de mise en valeur de la faune propres aux territoires fauniques. Or, il est triste de constater que ces mesures n’ont pas été retenues dans le Livre vert du ministère des Ressources naturelles et de la faune.
— 30 —
Nature Québec (www.naturequebec.org) est un organisme national à but non lucratif qui regroupe près de 5000 individus et 100 groupes affiliés oeuvrant dans les domaines de l'environnement et du développement durable. Fondé en 1981, l’organisme s’est prononcé publiquement au cours des années sur un grand nombre de questions environnementales, dont les aires protégées, l’agriculture, l’exploitation forestière et le développement énergétique.
La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.ca) est un organisme sans but lucratif qui a vu le jour en 1946. Sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.
Information :
Mylène Bergeron, coordonnatrice aux communications, Nature Québec Tél. : 418 648–2104 poste 2074 ou 418 933-2031 communications@naturequebec.org
Annie Guertin, responsable des relations publiques, Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs Tél : 418 626–6858 annieguertin@fqf.qc.ca

http://www.fqf.qc.ca/nouvelles.php?id=450
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sam
moderateur
moderateur
avatar

Nombre de messages : 1387
Localisation : Argenteuil
Date d'inscription : 07/04/2008

MessageSujet: Re: Communiqué de FQF: Dossier noir sur la réserve faunique de Matane   Ven 26 Sep - 16:40

Secteur faune musélé au sein du ministère (dossier noir sur les réseves fauniques)
Québec, le 25 septembre 2008 - « Nous sommes extrêmement déçus de la réaction du représentant du Ministère des ressources naturelles et de la faune (MRNF) à la publication de notre dossier noir sur la Réserve faunique de Matane. Nous réalisons à quel point le secteur faune est muselé à l’intérieur de ce ministère et cette situation doit changer », ont déclaré aujourd’hui Alain Cossette et Christian Simard, directeurs généraux de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs et de Nature Québec.

Les deux organismes réagissent fortement aux propos de M. Alain Viau, directeur régional du MRNF du Bas-Saint-Laurent qui déclare dans l’édition d’aujourd’hui du Journal de Québec, « Pas question d’arrêter, ces coupes sont conformes à nos normes et nous allons les poursuivre. »

« Nous savons parfaitement que les coupes et les techniques de reboisement pratiquées dans la réserve faunique de Matane sont conformes aux normes du règlement sur les normes d’intervention en milieu forestier (RNI). Ce que nous affirmons, c’est que ces normes sont totalement inadéquates en regard d’une gestion équitable et intégrée des ressources du milieu forestier et de la protection des habitats » de poursuivre les représentants de Nature Québec et la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs.

Les deux organismes ont démontré cette semaine, chiffre à l’appui, que plus de 15 % de la réserve faisaient l’objet de monocultures intensives d’épinettes noires et qu’on y favorisait l’emploi abusif des coupes finales à blanc avec scalpage de l’humus, pratiques qui détruisent l’habitat de l’orignal. Lorsqu’on évalue le paysage de la réserve, on remarque que plus du quart du territoire se retrouve en agglomération de plantations. Cette étude a été produite par Louis Bélanger, expert en aménagement intégré des forêts pour Nature Québec

La Fédération et Nature Québec constatent aussi que le ministère prend pour des ignares les organisations qui défendent le droit des réserves à profiter d’un statut spécial de protection, en soulignant qu’elles confondent parcs nationaux et réserves fauniques. Ces organisations, bien au fait de la réalité, connaissent parfaitement la différence entre ces deux types de territoires. Il est clair qu’il est interdit de prélever commercialement des arbres dans les parcs nationaux et nous sommes pour une foresterie à l’intérieur des réserves fauniques, mais pas n’importe comment.

La Fédération maintient tout simplement qu’il est inconcevable qu’il n’y ait pas de statut particulier de protection pour les écosystèmes des réserves fauniques. La réalité démontre que les opérations forestières qui se pratiquent dans les réserves ne tiennent ni compte des habitats, ni des besoins réels des gestionnaires de ces territoires et qu’elles ne ressemblent en rien à l’aménagement écosystémique dont le gouvernement se plait à parler lorsqu’il s’agit de dorer son blason, mais qu’il est incapable de mettre en application sur le terrain.

Le représentant du ministère affirme que le cheptel d’orignaux de la Réserve faunique de Matane est en pleine explosion, qu’il est faux de prétendre que la réserve est envahie par les plantations en monoculture d’épinettes noires et que les pratiques forestières faites au cours des 12 dernières années n’ont pas eu d’effets négatifs sur les populations d’orignaux.

Jamais les spécialistes n’ont contredit le fait que les coupes forestières qui ont rajeuni les communautés végétales de la réserve ont permis une augmentation du cheptel d’orignaux. Ce que nous expliquons, c’est qu’après les années fastes que nous connaissons, le retour du balancier fera en sorte que l’habitat de l’orignal sera détruit par ces mêmes pratiques qui éliminent de grandes surfaces de forêts naturelles et remplacent les forêts mélangées actuelles par des jardins d’épinettes noires, espèce dont ne profite pas l’orignal. Actuellement, ce type de plantation couvre déjà plus de 18 500 hectares (un hectare équivaut environ à un terrain de football) et ce chiffre s’accroît significativement à chaque année: c’est très inquiétant.

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.qc.ca) est un organisme sans but lucratif, qui a vu le jour en 1946. Sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.

Nature Québec (www.naturequebec.org) est un organisme national à but non lucratif qui regroupe près de 5000 individus et 100 groupes affiliés oeuvrant dans les domaines de l'environnement et du développement durable. Fondé en 1981, l’organisme s’est prononcé publiquement au cours des années sur un grand nombre de questions environnementales, dont les aires protégées, l’agriculture, l’exploitation forestière et le développement énergétique.

- 30 -



Source : Annie Guertin
Responsable des relations publiques
Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs
Tél. : (418) 626-6858 / 1 888 LAFAUNE
@ : annieguertin@fqf.qc.ca

http://www.fqf.qc.ca/nouvelles.php?id=449
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Communiqué de FQF: Dossier noir sur la réserve faunique de Matane   

Revenir en haut Aller en bas
 
Communiqué de FQF: Dossier noir sur la réserve faunique de Matane
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mercredi y'a télé [Le dossier noir du vélo en ville]
» Recherche DOSSERET NOIR d'un Burgman 650 Executive
» info passage ceinture noir
» Noir de belgique
» Le pie-noir aux yeux bleus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chasse Peche .org :: Divers :: Actualités-
Sauter vers: